Visite de Delhi samedi 29 septembre

Blog carnet de voyage Bali l’île des Dieux

Delhi

Visite de Delhi, impossible de vous décrire le trafic dans cette ville. Un flot continue de voitures, de vélos motos tuk tuk et autres engins. Bref d’après un proverbe indien, pour conduire à Delhi, il faut :

de bons freins

Un bon Klaxon

Une bonne dose de chance !!!

Capitale indienne, 14 millions d’habitants, un bruit incessant, une pollution pas possible, des gens partout !!!!

Visite de Delhi

Pour commencer les visites nous nous rendons à la plus grande mosquée de l’Inde Jama Masjid. La Mosquée Jama Masjid, appelée aussi la Grande Mosquée ou la Mosquée du vendredi, est la plus grande de l’Inde. Elle peut accueillir jusqu’à 25 000 personnes. Construite entre 1644 et 1656 sous le règne de l’empereur Moghol Shâh Jahan, à l’extérieur du Fort Rouge. Au cœur du vieux Delhi, ce bâtiment de grès rouge et de marbre blanc se dresse avec ses deux minarets et ses dômes en forme de bulbes. La mosquée fut édifiée sur une plate-forme qui surplombe la ville grouillante. On accède à la cour de la mosquée par un imposant escalier. La cour est somptueuse, entourée de trois grandes portes. Elle abrite les bassins où les fidèles font leurs ablutions avant la prière. Pour visiter ce lieu, il faut ôter ses chaussures, se couvrir les bras et les jambes.

Ensuite le Fort Rouge construit en 1638 par l’empereur Shah Jahan, la « cité interdite » d’Old Delhi, ceinte de remparts de grès rouge, abrite le gouvernement et les palais impériaux. On y pénètre par la monumentale porte de Lahore. Les deux bâtiments les plus emblématiques sont les deux halls d’audience : le Diwan-i Am, où l’empereur recevait ses hôtes officiels, assis sur un trône en marbre décoré de pietra dura ; et le Diwan-i Khas, pour les audiences privées, qui a été dépouillé de son légendaire « trône du paon » en pierres précieuses par le roi de Perse, en 1739.

Pause déjeuner et c’est reparti !

Nous enchaînons par Connaught Place qui est à la fois un petit quartier de Delhi (de new Delhi plus exactement) et une des places les plus importantes de la ville. C’est également un des endroits les plus propres de la ville avec des magasins de marques internationales dans ses arcades. De bons restaurants sont hébergés dans les parages, mais ils sont un peu chers. On regrettera simplement la présence insistante de nombreux rabatteurs qui tend à gâcher l’ambiance.

Puis la Porte de l’Inde, monument aux morts construit par les Anglais, abrite la tombe du Soldat inconnu. Plusieurs avenues rayonnent autour de la Porte de l’Inde.les « Champs Elysées » indiens. 

Après direction le mémorial du Mahatma Gandh, plateforme de marbre noir commémorant la crémation de Gandhi au lieu éponyme situé au bord de la Yamuna, le 31 janvier 1948. Une flamme éternelle brûle à l’une de ses extrémités. Sur le mémorial est inscrit l’épitaphe Hē Ram, (traduit comme « Ô Dieu »), qui sont les dernières paroles murmurées par Gandhi.

 Enfin pour finir un joli temple hindou.

Guide de voyage Inde du Nord le routard

Pour ne rien rater !

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER.

Donnez votre avis