Samedi 13 octobre Jaisalmer

Désert oui mais pas dans les rues de Jaisalmer. L’animation commence bien tôt à croire que la journée débute au lever du soleil. Ici comme presque partout en Inde on vit dehors. On fait sa toilette en haut d’une terrasse avec de l’eau et du savon, pas de douche sophistiquée. On se lave les dents en marchant avec une branche de margousier et les enfants font leurs besoins directement dans le caniveau devant les maisons. Il y a ici encore plus de vaches et de chèvres qu’ailleurs et pour la première fois ça sent vraiment très mauvais par endroit. Après 2 semaines au milieu des vaches sacrées et de leurs bouses, des ordures un peu partout, des enfants parfois très sales et des mendiants, nous sommes un peu aguerris. Heureusement que nous n’avons pas atterri directement à Jaisalmer, le choc aurait été encore plus fort.

À côté de ça, Jaisalmer offre des images de maisons en « dentelle » toujours en pierre jaune, couleur de sable. Un peu partout dans le centre, des Havelis construites à partir du 18ème siècle par de riches marchands. Elles rivalisent en finesse, en hauteur et en beauté.

Un peu plus loin on découvre la majestueuse forteresse de couleur ocre émergeant du désert plat et semi aride. Une « Carcassonne » du désert…..

Depuis seulement une vingtaine d’années un canal alimente la ville en eau. Jadis il était coutume de dire à ceux qui voyageaient dans ces régions qu’ils ne pourraient boire que leurs larmes !!!! Vivement l’apéro de ce soir.

Avant déjeuner nous avons fait un tour au marché, toujours autant de fruits et légumes et jamais de viande, et pour cause entre les mouches et la chaleur beurk beurk. Il paraît que la majorité des indiens sont végétariens, seuls les Intouchables (caste la plus basse) mangent de la viande.

Pour finir cette journée en apothéose, nous sommes partis dans le désert (avec nos bouteilles d’eau) admirer le coucher du soleil, et tout ça à dos de chameau !!!!

 

Donnez votre avis