Arrivée à Hanoï 22 nov 2017

Arrivée à Hanoï

 

 Arrivée à Hanoï le 22 Nov 2017, il est 6h00 en Europe et 12h00 du mat heure locale lorsque nous débarquons à l’aéroport d’Hanoï.

Enfin nous avons hâte de rejoindre notre hôtel après 15 heures de voyage.

De surcroit c’est sans compter sur les absurdités administratives pour les Visas (2 queues pour le prix d’une, et on cherche encore le pourquoi du comment de cette organisation… originale).

Ensuite nous devons récupérer nos valises, que nous attendons pendant 1 h. C’est à croire qu’un seul mec décharge les valises.

Enfin nous quittons l’aéroport 2h30 après l’atterrissage .

Nos visas en main nous sommes heureux de trouver notre chauffeur qui nous attend à la sortie.

Nous prenons « l’autoroute », sorte de routes à 5 bandes où les quelques voitures existantes font du 40km/h.

Nous arrivons enfin dans le vieux quartier, the Old Quarter ou se trouve notre hôtel.

On prend possession de notre chambre déposons nos bagages et nous partons explorer le vieux quartier sans guide comme des grands.

Notre guide sera avec nous à partir de demain.

Lorsque nous sortons de l’hôtel, la première chose qui nous frappe , c’est le bruit incessant des klaxons des scooters qui roulent sans cesse dans toutes les directions.

Dépaysement assuré ! un petit détail: nous n’avions pas encore appris à traverser les rues vietnamiennes…

Et ça, c’est tout un art !

Le meilleur moyen de traverser est de marcher d’un pas calme et régulier ( plus facile à dire qu’a faire ), de manière à ce que les voitures et motos qui ne s’arrêterons  pas sachent au moins où tu vas et puisses modifier leur itinéraire pour pas te foncer dessus.

Je peux vous avouer que j’ai eu la trouille à chaque fois.

Nous consacrons la fin de l’après midi à la découverte du quartier des 36 corporations. Le quartier des 36 corporations est le plus vieux quartier de Hanoï. Un ensemble de rues, à l’architecture bordélique.

Chaque rue a sa spécialité, cela va de la soie aux chaussures en passant par le sucre, les vermicelles, les instruments de musique ou encore les cartons.

Ce qui signifie que dans une rue, tous les magasins vendent la même chose quasiment au même prix. Le quartier est juste incroyable. Cela grouille de partout !

Des milliers de scooters, de vendeurs ambulants et de personnes qui se côtoient. Le tout dans des rues peu larges. Un sacré mélange !

Inutile de dire qu’on est sollicité de toutes parts entre les vendeurs de rue, les commerçants, les propositions de massage ou de cyclo-pousse et avancer dans ces rues encombrées d’étals, de gens, de scooters et de voitures jusque sur les trottoirs n’est pas aisé. Hanoï est une ville vraiment folle !!!!

Fin de journée nous décidons de souper dans un restaurant que nous avons trouver sur le Routard, c’est parti pour la découverte de la gastronomie vietnamienne …..

Donnez votre avis