Surfer Paradise et Springbrook NP 2 décembre

Surfer Paradise et Springbrook NP

Aujourd’hui nous commençons notre journée par Surfer Paradise.

La Gold Coast se situe seulement à une centaine de kilomètres de Brisbane, c’est un haut lieu du tourisme en Australie qui attire chaque année les passionnés de surf. On dénombre énormément de plages magnifiques comme Surfer Paradise, Main Beach ou The Spit. Outre les plages, la ville est connu pour abriter la tour Q1 qui était la plus haute tour d’habitation du monde lors de sa construction en 2006 mais qui reste aujourd’hui la tour la plus haute d’Australie.
La Gold Coast découle d’un processus de fusion communale qui en fait une ville gigantesque.

Surfer Paradise est une destination balnéaire de choix. Nous arrivons dans une ville bourrée de grattes-ciel, c’est un peu le Vegas australien. Population très jeunes, plages de rêve, boutiques, Restos.

Des faux seins en pagaille et des mecs tous plus body-buildés les uns que les autres ! Ma fois, ça colle bien à l’image de la ville après tout… On comprend de mieux en mieux les auteurs du Lonely Planet qui indiquent que « Si Surfer Paradise était une personne, ce serait certainement Paris Hilton : toujours ok pour faire la fête et qui fait très attention à son style».

Nous longeons les plages magnifiques dans l’espoir d’apercevoir une démonstration de surf, mais pas grand chose à l’horizon. Nous ne nous éternisons pas trop longtemps, trop surfait pour nous!

En route pour la nature de Springbroock national Park .

Dans l’arrière pays de la Gold Coast, le parc national de Springbrook, est en fait ce qui reste du Tweed volcan, qui se dressait au niveau du Mt Warning voisin (Nouvelle Galles du Sud) il y a plus de 20 millions d’années.
Nous nous rendons au « Canyon lookout ». D’ici, nous avons une jolie vue sur une belle cascade dégoulinant de ces falaises vertigineuses.
Nous décidons d’entamer une petite marche de quatre kilomètres. Forêt humide, végétation très dense, aux arbres magnifiques. Après avoir suivi un chemin sinueux et descendu pas mal de marches (Bruno a oublié de les compter), nous nous retrouvons en bas de la cascade Purling Brook, qui se jette dans une piscine naturelle. Pas de baignade aujourd’hui car ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est qu’il ne fait pas beau et même un peu frais(22°).Quelques photos tout de même et nous reprenons notre chemin. Côté remontée il y a un peu moins de marches,(119 exactement. Là, Bruno les a comptées). 1h30 plus tard, on est dans le camping-car. Coup de cœur pour cette petite marche, que l’on nous annonçait difficile, mais que l’on a fait les doigts dans le nez. Les hommes on ramené une sangsue chacun, beurk beurk!!! Voilà ce que c’est que se balader en tongues.

Et c’est parti pour l’étape suivante. Sur la route, on prend un beau gosse qui fait du stop, son sac sur le dos. Il nous fait penser à quelqu’un. Lui aussi est sympa, mais lui est israélien.
Pose déjeuner au bord de la route.
Nous arrivons à Nimbin à 18h, pour y passer la nuit. Ce soir la nuit tombera plus tard car nous avons passer un fuseau horaire.

Commentaires

Rejoignez la discussion et donnez-nous votre avis.

Réponse d’administrateur par : Les Jac
3 décembre 2015 à 8 h 39 min
– En réponse à: Christine

Bonne question! Une fois des mini kangourous en plus trop loin pour la photo à suivre……
Retour sur les plages dans les prochains jours.
Bisous

Christine
2 décembre 2015 à 18 h 38 min

Ah enfin une ville, enfin des gens, enfin du béton !!!!! Non c’est vrai parce que à force de vivre entourés de plage et de sable blanc vous allez finir par ressembler à Robinson !! le rêve absolu de Bruno, vivre toute l’année pieds nus et en short !
Au fait ils sont où les grands kangourous ??????
bisous à tous

Publier une réponse